Image

Le Kindle nouveau est arrivé

21 Oct

Oui il est bien là, cela fait déjà 1 an qu’on l’attend, comme Apple, Amazon aura mis les petits plats dans les grands pour son nouvel e-book. C’est au cours d’un keynote le 7 septembre que la nouvelle tombe le kindel sort enfin en France  après des années à nous contenter des Kobo de Fnac ou autre liseuse Sony, un acteur majeur des e-books rentre dans la bataille pour la conquête du marché français.
Amazon commence fort, sur son site un message du PDG nous annocant l’arrivé de la nouvel liseuse, cette technique de communication nous rappela une autre firme américaine. Cependant l’arrivée à Kindle s’accompagne de nombreux changements : quid de l’encre numérique, Amazon préfère développer une technique maison «Paperwhite » avec les avantages de l’encre numérique et de l’écran rétroéclaire mais sans les inconvénients. Un nouvel écran avec une définition accrue et un rétroéclairage qui ne fatigue pas les yeux, outre cette innovation c’est surtout les services qui accompagnent ce E-book qui intriguent. Comme pour Le Kobo de chez Fnac, Amazon propose un accès direct vers une plateforme de téléchargement, cependant elle propose des livres numériques et un service de prêt, le dit service sera fonctionnel au courant du prochain mois.

Le plus grand changement inauguré par Amazon consiste à publier des auteurs directement sur Kindle c’est le Kdp pour Kindle direct publishing. Amazon n’innove pas réellement car, déjà en 2008 le site français publie.net publie sur l’internet de nouveaux auteurs, mais le faible nombre de textes (environ 500) ne permet pas un réel changement du monde de l’édition. Avec Amazon est sa force de frappe c’est potentiellement tout le secteur de l’édition qui va évoluer. Comme pour le secteur de la musique lorsque les majors ont perdu en pouvoir face aux plateformes de musique en ligne comme une célèbre marque à la pomme, Amazon semblé impulse cette évolution pour devenir le Itune du secteur littéraire.

Le combat qui oppose le Koboglo et le Kindle semble inégale même si les deus E-book sont tout deux au pris de 129 euros, les difficultés que rencontre la Fnac et sa possible vente par le groupe PPR, la situation de la Fnac et la nouvelle stratégie d’Amazon ne présage rien de bon pour la liseuse française et le secteur du livre numérique français.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: